Le traitement de la limite - Charonne - XXe arrondissement de Paris

Publié le par meli melo de paysages

Dans nos projet de paysage, une question se pose tout le temps: comment traitons nous les limites? Comment s'arrêtent les choses et comment se connectent-elles entre elles? La limite est un endroit clé où se passent de multiples rencontres qu'il faut gérer.

Ici, nous nous trouvons à Paris...dans l'ancien village de Charonne, rattaché au XXe arrondissement par la suite. C'est un quartier qui ressemble encore à une ambiance de village. Cet élément m'a alors justement marquée pour le traitement de la limite. Il existe une rue, aujourd'hui piétonne, où l'on a séparé 3 voies avec des bornes. Ces éléments sont sans doute trop "urbains" pour cet endroit. Et d'ailleurs pourquoi des bornes pour une voie piétonne? Quel a été l'intérêt de ces séparations?

Enfin bref, tout çà pour nous amener à une nouvelle végétation intersticielle de pavés qui vient créer une nouvelle "limite" et adoucir ces éléments. Ces bornes, au départ, très banales et simplement "posées" deviennent de véritables objets à part entière, mis en valeur par cette herbe qui vient les encrer véritablement dans le sol.

Et puis, comme d'habitude je suis subjuguée par cette capacité de la nature à jaillir à des endroits où au départ, l'homme l'a "bannie".


Publié dans jardin de poche

Commenter cet article

Crikette 09/12/2009 19:49


J'adore votre blog et vos photos...très belle découverte ce soir, je vais m'y promener régulièrement.
Connaissez vous le petit coin de paradis des Mur à Pêches à Montreuil ?


meli-melo de paysages 10/12/2009 10:14


Bonjour, non je ne connais pas! c'est avec plaisir que je veux bien que vous me le fassiez decouvrir!


Kristin 16/04/2008 19:25

C'est vrai qu'on les croirait sortant d'une pelouse ces bornes!

Xavier 16/04/2008 18:27

Souvent la nature réussit à reprendre ses droits et c'est tant mieux !!
Bonne soirée

laé 16/04/2008 18:15

de la nature il en faut pour tout le monde ! a bientot

jpou 16/04/2008 08:20

Un vrai écrin de verdure.

Marseille aussi est beaucoup comme ça, composée de multiple villages à l'intérieur.