Davallia sp – Fougère patte de lapin

Publié le par meli-melo de paysages


Article sponsorisé par Gerbeaud.com


davallia-orange.jpgCette fougère au feuillage gracile et joliment découpé possède un autre atout amusant pour tout un chacun : des rhizomes pubescents très doux d’où son nom de « Patte de lapin »

Quelques renseignements

Elle est originaire des Canaries, Philippines, Japon, Australie, Iles Fidji, Malaisie...selon l’espèce. Sa culture est relativement facile et cette fougère peut vivre longtemps sans trop de difficultés !
Port évasé en vieillissant, retombant. Les frondes « suivent » l’évolution et la croissance des rhizomes. Pour l’admirer, mieux vaut la placer en suspension (ou dans un pot haut et étroit) : les rhizomes curieux seront alors plus perceptibles !

Les frondes sont graciles (mais assez coriaces), vert foncé, persistantes en intérieur et caduques à l’extérieur. Elles sont ramifiées en de nombreuses pinnules. Les rhizomes sont recouverts de poils très doux. (La couleur de la pubescence dépend des espèces) Ils rampent jusqu’à recouvrir toute la surface du substrat ou du pot.


Croissance assez rapide.

Davallia-canariensis.jpgCulture

Hauteur

~30 à 50 cm  sur 50 à 80 cm de large

Sol

Terreau léger, tourbe et sable. Cette fougère s'accroche naturellement aux rochers ou aux arbres dans la nature : fougère épiphyte. Elle n’a donc pas besoin d’être souvent rempotée !
Attention à ne pas la planter trop profondément sous peine de pourriture.

Arrosage

Elle supporte la sècheresse même si elle préfère qu’on la bassine régulièrement. (1 à 2 fois par semaine) Bien mouiller le feuillage et les rhizomes puis laisser sécher légèrement entre deux arrosages.

Si les frondes jaunissent et sèchent, ceci est dû à un manque d’eau ou que cette dernière est placée en courants d’air.
Ne pas laisser stagner d’eau.

Davallia-.JPG

Emplacement

Lumineux à mi-ombre mais pas de soleil direct, chaleur moyenne et constante. Eviter les courants d’air.

 

Utilisation

Surtout en isolé, car elle possède son charme à elle seule... On peut aussi la fixer à un support de mousse et d’écorce par exemple en veillant à ce qu’elle ne se dessèche pas.

Multiplication

Division de la plante : relativement simple. Prélever au printemps un échantillon de rhizome à l’aide d’un greffoir par exemple, si possible avec 1 ou 2 frondes et le replanter dans la terre, non profondément (ne pas oublier que c’est une plante épiphyte), en la maintenant légèrement humide, dans un endroit clair.

 

Maladies, ravageurs…

Mildiou, aleurodes, thrips, cochenilles farineuses
(attention aux produits chimiques en pulvérisation qui agressent le feuillage et le brûlent)

Supprimer les feuilles qui sèchent et qui donnent à la plante un « air fané »
Non toxique


Crédits photos : D.R.

 

 

Articles liés:

- Dicksonia antartica - fougère arborescente

- Les plantes dépolluantes

- Microsorum musifolium - fougère crocodile

 


Retour à la planche contact des plantes dites d'intérieur

Publié dans plantes d'intérieur

Commenter cet article

babsy 23/02/2010 18:08


Merci pour ton vote,bises,babsy


CLine 08/02/2010 17:35


C'est tout à fait le genre de plante d'intérieur que j'aime avoir près de moi !
Passe une bonne semaine


Viou62 06/02/2010 21:58


Je ne connais pas cette fougère mais elle est très belle et très originale avec ses pattes de lapin, j'aime beaucoup !! Bon dimanche


Kristin 06/02/2010 19:40


une fougère que j'aime beaucoup ...mais qui refuse de pusser chez moi. Dommage
Bon week end Mélodye


monique 06/02/2010 15:17


Sympathique cette plante d'intérieur.