LE CRIOCERE DU LYS - Lilioceris lilii

Publié le par meli-melo de paysages

Article sponsorisé par Gerbeaud.com...


Et spécialement pour Telos...


Vos lys sont dévorés ? Vous croisez, sur vos feuilles des coléoptères rouges vermillon ? Ne doutez plus, vos lys font surement le régal et le repas préféré du criocère du lys…


Description

criocere-du-lys-telos.JPGLe criocère est un insecte invasif, d'origine asiatique (Berti and Rapilly, 1976) qui a colonisé l'Europe à partir de 2002, l'Afrique du Nord et l'Amérique du Nord ou il se propage rapidement en raison de 200/300 œufs qu'une femelle peut pondre par saison…Il existe plusieurs espèces. Celui dont nous parlerons s’attaque spécialement à vos lys…


Ce petit coléoptère rouge vermillon (Lilioceris lilii ) atteint 8mm, ses pattes sont noires et apparaît dès les beaux jours en se reproduisant très vite. Il est très facile à identifier. Les larves et les adultes dévorent les feuillages et les fleurs de vos lys…jusqu’à ne plus donner de floraison, voire la mort de la plante si l’attaque est importante… Les feuilles sont perforées et les boutons floraux présentent des cavités profondes. Quel dommage !


Il s`attaque spécifiquement à vos lys (et quelques autres espèces), d’où son nom, et les dommages causés sont irréparables pour l’année en cours… Il hiberne l'hiver sous terre pour réapparaitre au printemps. Le Criocère produit des stridulations comme les Cigales ! Ne vous laissez pas impressionner !


Les larves sont noires et orange foncé, visqueuses, glissantes et se recouvrent de leurs déjections  pour se défendre des prédateurs et lutter contre la chaleur.

Tous les lys sont attaqués mais le Lilium candidum est le plus vulnérable.


Prévention

a/ Des feuillages odorants les éloignent comme par exemple l’armoise. Ces deux plantes se mettent mutuellement en valeur.
La fritillaire quant à elle, est aussi l’objet de nourriture du criocère… Vous pouvez donc vous en servir comme ‘appât’ car elle fleurit très tôt au printemps, avant les lys. Elle attirera les criocères de votre terrain, il vous sera alors plus facile de vous en débarrasser avant l’apparition de vos lys.  Il faut bien sûr être prêt à sacrifier vos fritillaires !


N’hésitez donc pas à faire quelques associations de plantes dans vos massifs!


b/ Vous pouvez étendre du marc de café au pied de vos lys, n’hésitez pas à en remettre souvent, surtout après une pluie qui l’aura lessivé!

 

Lutte

a/ Dès le début du printemps (mars-avril), pour éviter que trop de coléoptères aient eu le temps de se reproduire…, vérifiez et ramassez manuellement les parents (au stade coléoptère) dès que vous en apercevez… ainsi que les œufs (guirlande de points orangés) et les larves (sous les feuilles). Faites-le de préférence aux heures chaudes…
De plus, faites en sorte d’être ‘soigneux’, car ils se laissent facilement tomber au sol pour se ‘défendre’ (ils font ‘le mort’) et se mettent sur le dos pour ne plus que l’on remarque leur couleur rouge…Il devient alors difficile de les localiser surtout dans une végétation dense.

Leur couleur rouge permet de bien les remarquer, mais par contre, cette couleur repousse les oiseaux qui n’en feront pas leur repas ! (seules quelques espèces s’en nourrissent)

 

b/ Il ne faut pas hésiter à éliminer et brûler les feuilles présentant les excréments, donc les larves…


c/ Il existe des produits naturels à base de pyréthrine et d’huile de Neem. Mais le coléoptère ne meurt  pas immédiatement et il faudra renouveler l’opération plusieurs fois jusqu’à élimination complète…Suivez bien la notice et veillez que le produit soit bien en contact avec le ravageur… L’huile de Neem peut aussi être utilisée en tant que répulsif, elle agit principalement sur les larves.

En éliminant les criocères adultes du printemps, vous réduirez la ponte de la saison estivale.

 

Il semblerait aussi que la pulvérisation d'une solution à base de tanaisie sur le feuillage des lys soit efficace, car l'odeur prononcée et le goût amer de cette plante déroutent le criocère. La tanaisie est une plante qui produit des fleurs jaunes. On peut la cultiver chez-soi ou en récolter pour en faire une infusion : faire macérer des plantes fraîches dans de l’eau pendant 24 heures. Par la suite, faire chauffer à feu doux pendant une vingtaine de minutes, en couvrant. (la tanaisie contient une substance toxique, attention, à la manipuler avec précaution)

 

d/Des recherches, pour l’instant sans résultat, sont en cours afin de trouver des auxiliaires parasites au criocère ainsi que des cultivars résistants à ce coléoptère…

 


NB: Cette photo m'a été donnée par Telos, elle-même, photo prise sur ses lys... (Telos, si tu en as d'autres, je suis preneuse! :)) )

 

 

 

Articles associés :

... Eradication des cochenilles
... Se débarrasser des aleurodes (mouches blanches)
... Lutte contre les escargots et les limaces
... Pourriture du collet

... La fumagine

 

 


  Retour à la liste des questions et à la rubrique d'aide

Publié dans aide au jardin

Commenter cet article

azerty 14/06/2017 13:45

"Article sponsorisé par Gerbeaud.com..." C'est pas "sponsorisé" qu'il faut dire, c'est "copié sur" ! (cf http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/criocere-lis.php)

Oo° Kri °oO 30/05/2010 09:38


Bonne fête à toutes les mamans!


TELOS 20/05/2010 07:04


j'ouvre ici presque tous les matins..tu es où????


Elie 19/05/2010 07:38


Un petit coucou ...
Bises et très belle journée!


Main verte 15/05/2010 14:24


oh, la belle bébête !
Devineras-tu quelle plante pousse chez moi ? Viens donner ta réponse ! bises